Au loup !

Pour permettre une réduction du braconnage et de promouvoir une plus grande tolérance vis à vis des espèces menacées, certains gouvernements ont appliqué des politiques de contrôle de mise à mort des grands carnivores.

Le meurtre légal des loups protégés appelle plus au braconnage qu'à la tolérance

Le meurtre légal des
loups protégés appelle plus au
braconnage qu’à la tolérance

De ce fait, pour s’assurer que les actions se déroulent comme souhaitées, des études ont été menées sur ces dernières en analysant la croissance de la population des loups et les
annonces de période légale de chasse (que ce soit pour les particuliers ou alors pour les abattages programmés par le gouvernement) dans les États du Michigan et du Wisconsin. Contre toutes attentes, principalement contre celle de la réduction du braconnage, il a été
montré que la croissance de la population a diminué après les deux annonces et les événements de mise à mort. On s’aperçoit donc que le meurtre légal peut réellement favoriser l’abattage illégal, et non la tolérance.

Source : Sciences AAAS, édition du 27 mai 2016.