Quand la science copie Jurassic Park !

Vous ne connaissez pas le Nésophonte ? C’est normal, à moins de faire des recherches sur les espèces disparues.

Le solenodon est le plus proche parent du nésophontes, un animal aujourd'hui éteint.

Le solenodon est le plus proche parent du nésophontes, un animal aujourd’hui éteint.

Ce petit mammifère vivait dans les Caraïbes, au niveau de Cuba, Hispaniola, Porto Rico et des îles Caïmans. Pesant entre 10 et 125 grammes, ce « tueur des îles » était insectivore, rien de bien menaçant pour nous. Éteints au 16è siècle avec l’arrivée des premiers conquistadors accompagnés de rats européens dans les navires, ces derniers ont faits concurrence avec les nésophontes selon les scientifiques. Le problème dans les zones tropicales est que les fossiles se dégradent assez vite et ne permettent pas dans certains cas de les analyser. Cependant la chance a souri à l ‘équipe de chercheur qui ont trouvé une pelote de régurgitation fossilisée vieille de 750 ans, avec des restes osseux contenant de l’ADN viable à l’étude. Grâce aux nouvelles techniques d’analyse génétique, les chercheurs ont réussi à obtenir une énorme séquence de l’ADN mitochondrial (pour rappel, la mitochondrie est un organite cellulaire), différent donc de l’ADN du noyau et transmit uniquement par la mère. Résultat de cette analyse ? Ce génome est inconnu et ne ressemble à aucun découvert de nos jours. De plus, grâce à cette découvertes, les scientifiques ont pu générer un classement phylogénétique de cette ancienne (nouvelle) espèce ainsi que son passé évolutif.

D’après l’étude, les nésophontes sont liés de près aux solénodons, des mammifères fouisseurs, venimeux et nocturnes, eux aussi insectivores. La divergence s’est faite cependant il y a plusieurs millions d’années, 57 millions au moins. Concernant l’ancêtre direct des nésophontes, il vivait il y a 70 millions d’années, en même temps que les dinosaures. Cette étude est d’une grande importance, car elle permet d’enrichir les connaissances que nous avons concernant l’impact de l’homme sur les extinctions récentes de certaines espèces.

Lien de la publication : http://mbe.oxfordjournals.org/content/early/2016/09/07/molbev.msw186.short?rss=1

Source : http://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/paleontologie/20160916.OBS8204/nesophontes-ce-mammifere-au-nom-etrange-vivait-au-temps-des-dinosaures.html Article de Joël Ignasse, publié sur le site Science & Avenir le 20 Septembre 2016.